Contact Us

Use the form on the right to contact us.

You can edit the text in this area, and change where the contact form on the right submits to, by entering edit mode using the modes on the bottom right. 

         

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

carte paris ancien regime2-styanc-SmallDef.jpg

La Maison

En 1771, Jean-Baptiste Locré posait les fondements
de la maison Locré dont l’élégance et le savoir-faire
exceptionnel éblouirent Paris et l’Europe sous les règnes de
Louis XV puis de Louis XVI et de l’Empire jusqu’au XIXème
siècle.

Locré maroquinerie.

Fondation d'une Maison Libre

Jean-Baptiste Locré de Roissy naît à Paris en 1726. 

Jean-Baptiste grandit dans un environnement passionné par la réalisation de pièces d’exception à destination de la société parisienne et de la Cour Royale.

Jeune homme, Locré part faire ses armes à l’étranger dans l’Etat Libre de Saxe et s’établit à Leipzig où il fait l’apprentissage de savoir-faire manufacturiers innovants.

Il rentre ensuite à Paris, ville de son enfance et de son inspiration, et y pose les fondations, rue de la Fontaine-au-Roy, de sa propre Maison en 1771. 

Jean-Baptiste Locré a l’audace de lancer sa manufacture sans la protection officielle d’un prince, ce qui fait de sa Manufacture la seule Maison Libre de Paris.

Une Maison Novatrice

La Maison manufacture des coffrets de voyage gainés en cuir et des pièces en porcelaine.

Locré se caractérise par son esprit innovant en utilisant la porcelaine, un matériau nouveau à l’époque, et en pratiquant la gravure sur cuir à la feuille d'or fin.

La Maison Locré, pour authentifier ses pièces, utilise un poinçon représentant deux flambeaux croisés.

De Grands Commanditaires

La Maison Locré fait le bonheur de Paris dès le XVIIIième et son succès est évoqué dans un rapport du Ministère des Manufactures de Louis XV qui déclare dès 1773 que les pièces de la « Manufacture de Locré » se distinguent par « l’éclat des couleurs et de la dorure » tandis que, dès 1777, la Maison Locré est citée dans LAlmanach Dauphin.

 

En 1775 le marquis de Lafayette commande à Locré un coffret gainé de cuir pour transporter ses armes et ses effets personnels vers l'Amérique.

La Maison Locré est prisée à la cour du Roi de France et la Comtesse Jeanne, favorite du roi Louis XV, choisit la Maison Locré pour ses commandes personnelles en 1777. 

 

Le réveil d'une Maison

La Maison Locré a été fondée en 1771 à Paris par JB. Locré.

245 après sa fondation, JR. Préaux Locré réveille la maison familiale pour  poursuivre  sa  mission :  allier  perfection  du savoir-faire,  innovation  et  esthétique.

 

Le réveil d'une Maison

La Maison Locré a été fondée en 1771 à Paris par Jean-Baptiste Locré.

245 ans après sa fondation, Jean-Roch Préaux Locré réveille la maison familiale pour  poursuivre  sa  mission :  allier  perfection  du savoir-faire,  innovation  et  esthétique.


Fondation d'une Maison Libre

jean-baptiste-locre-fondateur-maison-locre-locre-maison-locre-maroquinerie

Jean-Baptiste Locré de Roissy naît à Paris en 1726. Sur son acte de baptême, son père Guillaume Locré est déclaré  « tussolier en drap d’or, d’argent, de soie ; fils du Sieur Jean Locré, de même vacation ».

Jean-Baptiste grandit dans un environnement passionné par la réalisation de pièces d’exception à destination de la société parisienne et de la Cour Royale.

Jeune homme, Locré part faire ses armes à l’étranger dans l’Etat Libre de Saxe et s’établit à Leipzig où il fait l’apprentissage de savoir-faire manufacturiers innovants.

Il rentre ensuite à Paris, ville de son enfance et de son inspiration, et y pose les fondationsrue de la Fontaine-au-Roy, de sa propre Maison en 1771. 

Jean-Baptiste Locré a l’audace de lancer sa manufacture sans la protection officielle d’un puissant du Royaume, ce qui fait de sa Manufacture la seule Maison libre de Paris.

manufacture-paris-courtille-atelier-locre

Une Maison Novatrice

La Maison manufacture des coffrets de voyage gainés en cuir et des pièces en porcelaine.

Locré se caractérise par son esprit innovant en utilisant la porcelaine, un matériau nouveau à l’époque, et en pratiquant la gravure sur cuir à la feuille d'or fin.

 
  Coffret gainé de cuir contenant un 'tête-à-tête' en porcelaine   et deux flacons de c  ristal, manufacturés par Locré à la fin du XVIIIè siècle.

Coffret gainé de cuir contenant un 'tête-à-tête' en porcelaine et deux flacons de cristal, manufacturés par Locré à la fin du XVIIIè siècle.

 

La Maison Locré, pour authentifier ses pièces, utilise un poinçon représentant deux flambeaux croisés.

    Extrait de "The Manufactory of la Courtille" de M. Hosotte-Reynaud. 

  Extrait de "The Manufactory of la Courtille" de M. Hosotte-Reynaud. 

 Antique poinçon Locré et version contemporaine

Antique poinçon Locré et version contemporaine

 
poincon-locre-deux-flambeaux
 

De Grands Commanditaires

La Maison Locré fait le bonheur de Paris dès le XVIIIième et son succès est évoqué dans un rapport du Ministère des Manufactures de Louis XV qui déclare dès 1773 que les pièces de la « Manufacture de Locré » se distinguent par « l’éclat des couleurs et de la dorure » tandis que, dès 1777, la Maison Locré est citée dans LAlmanach Dauphin.

En 1775 le marquis de Lafayette commande à Locré un coffret gainé de cuir pour transporter ses armes et ses effets personnels vers l'Amérique.

La Maison Locré est prisée à la cour du Roi de France et Madame du Barry, favorite du roi Louis XV, choisit la Maison Locré pour ses commandes personnelles en 1777


 
 
logo-locre-flambeaux-maison-locre-paris